La Malédiction de la dame blanche
 
Films Cinéma et TV sur notreCinema
9
Québec
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
3
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   EN 
search
La Malédiction de la dame blanche

La Malédiction de la dame blanchenote

 

Réalisé par ,
en 2018

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Avis & critiques Acheter EN  tweet

  • <<
  • 1
  • >>

22/04/2019      partager tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 159 membres
18 amis 2227 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 22/04/2019 Avis : note
C’est un film classé « horreur-épouvante » initialement prévu comme un film original, mais il est rattaché à la saga « Conjuring ». Il nous parle d’une légende mexicaine connue.
Au XVIIème siècle une belle femme fut épousée et le couple eut deux enfant, le mari fut infidèle, abandonna son épouse et pour se venger de lui, la femme noya ses propre enfants, depuis cette femme devenu spectre recherche d’autres enfants qui remplaceraient les siens. Le film se déroule durant les année 1970 et Anna Tate-Garcia travaille à la protection de l’enfance, elle est veuve, son mari était policier et elle élève seule ses deux enfants Samantha et Chris. Elle est donc assistante sociale et on va l’envoyer chez une dame qu’elle connait pour l’avoir suivie et dont les enfants ont un absentéisme important à l’école. Anna va chez cette dame accompagnée d’un officier de police comme c’est la procédure, l’assistante sociale agit avec diplomatie face à une femme qui tient des propos irrationnels et elle va trouver les deux enfants enfermés dans un placard et complétement terrorisés. Les enfants vont être confiés à un organisme mais le lendemain on va les retrouver noyés et leur maman inconsolable et très en colère va maudire Anna ...
La légende de cette malédiction nommée au Mexique « La llorona » (la pleureuse) est parait-il connue dans ce pays et cela n’a rien à voir avec la dame blanche légende en France d’une femme faisant de l’auto-stop. D’ailleurs on va constater que cette dame blanche n’a pas lavé sa robe depuis le XVIIème siècle. Bien sûr le réalisateur use des ficelles généralement utilisées dans ce genre de film, pendant une courte période d’accalmie apparition soudaine du spectre suivi d’un cri terrifiant, ce qui a l’art de vous dresser les cheveux sur la tête. La pauvre Anna, l’héroïne du film doit déjà supporter son récent veuvage, elle a l’air d’être très compétente dans son métier et à l’écoute des gens et la voila victime d’un sort jeté par la femme même qu’elle voulait aider et obligé de faire appel à un ancien prêtre défroqué et chasseur de fantômes avec un mélange assez subtil de prières catholiques et d’incantations démoniaques. Bon ça surprend il faut bien le dire, mais il faut aimer cela et ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais j’aurai essayé. Il faut dire en plus que ce genre de film attire les « mouches » des individus qui pensent être seuls au monde et qui gênent énormément les autres et pas la peine de le dire ils le font exprès.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma