Split
 
Films Cinéma et TV sur notreCinemaQuébec
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
3
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   EN 
search
Split

Splitnote

 

Réalisé par
en 2016

Donnez votre note
Film, images, jaquettes News Récompenses (4) Avis & critiques Streaming VOD Acheter tweet

  • <<
  • 1
  • >>

27/02/2017      partager tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 154 membres
14 amis 2192 avis 



suivre
note a vu le film au cinéma le 27/02/2017 Avis : note
Un thriller assez haletant qui tourne autour d’un personnage qui a déjà révélé 23 personnalités vraiment différentes et qui est suivi par une psychiatre.
Après un anniversaire, un père ramène sa fille en voiture avec une copine et aussi une autre fille Casey qui n’est pas bien dans sa peau, elle est souvent collée comme pour éviter de rentrer chez elle. Alors que Neal Huff, le père de Claire range le coffre de la voiture, les trois filles sont montées dans le véhicule et attende le conducteur, la porte s’ouvre et Casey machinalement va mettre sa ceinture quand elle aperçoit par le rétroviseur des détritus sur le sol et qui était les objets que Mr Huff rangeait, l’individu qui prend possession du volant n’est pas le père de Claire, d’ailleurs cette dernière s’en rend compte et l’apostrophe quand soudain l’individu met un masque sur son nez et projette un produit soporifique sur les filles. Ces dernières vont se réveiller plus tard dans une cave, bien entendu, elles sont terrifiées surtout qu’elles reçoivent la visite de leur tortionnaire et celui ci tient un discours assez bizarre et cela laisse présager qu’elles seront enfermées dans ce cul de basse fosse pendant très longtemps, Claire et Marcia propose même une révolte à trois afin de maitriser ce dément, mais Casey les en dissuade, il semble costaud et ne se laissera pas surprendre par la force ...
C’est un thriller assez prenant avec sa dose de suspense haletant, le personnage principal Kevin possède 23 personnalités et la psychiatre qui le suit reçoit depuis plusieurs jours de mails assez inquiétant de ce dernier, sans se douter bien entendu qu’il a kidnappé trois filles, la Docteure Karen Fletcher fait autorité dans le domaine des personnes qui ont plusieurs personnalités et elle affirme même que l’une d’elle peut être diabétique et les autres non, l’une d’elle peut être allergique au piqûres d’abeilles et une autre avoir du cholestérol. Le personnage qu’elle rencontre est une mine pour la série d’études qu’elle effectue. D’un autre coté les filles cherchent une solution à leur enfermement, Casey est par contre moins entreprenante et on va avoir par flash-backs interposés qu’elle a été l’enfance de cette fille et pourquoi si elle semble plus timorée que les autres elle est néanmoins plus réfléchie. Ce qui semble paradoxal est que les 23 personnalités de Kevin semble être différentes les une des autres et ne souffrent d’aucune collision, pourtant lorsque Casey se rend compte que l’une d’elle est celle d’un enfant de neuf ans et qu’elle désire le manipuler, ce n’est pas aussi simple que cela, un peu comme si les autres personnalités faisaient interférence. Pour donner du piment à l’histoire une 24ème personnalité se prépare, mais on n’en dira pas plus. Un film assez captivant d’un coté, terrifiant de l’autre pour un scénario où on a déjà eu du pas tout à fait pareil, mais pas loin.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
15/03/2017      partager tweet

sabgaga

[Cinévore]

Suivi par 83 membres
215 avis 



suivre
note note a vu le film au cinéma le 10/03/2017 Avis : note
M. Night Shyamalan revient en grande forme avec "Split", son dernier film et signe définitivement son retour dans la cour des grands.
Dès les premières minutes, le climat est installé, on est vite en enfer. Pas le temps de respirer, on est emporté avec ces trois jeunes filles kidnappées. Split c’est également la plongée dans un univers aussi fascinant qu’effrayant qu’est les Troubles Dissociatifs de personnalité.
James McAVOY réalise sans doute la plus incroyable performance de sa carrière (futur oscarisé 2018 pour moi !), on y croit, on s’émeut, on a peur...Bref on est dans le film ! L’autre surprise du film est la jeune Anya Taylor-Joy, qui s'en sort à merveille, j'espère la revoir très vite sur grand écran.
Ce film est à voir de toute urgence si ce n'est pas encore fait, c'est un chef-d’oeuvre ! Il va vous rendre dingue ;)
 
26/10/2017      partager tweet
Avis Cinéma
action badass

[AmateurDeCiné]

Suivi par 21 membres
2 amis 60 avis 

facebook twitter insta blog 


suivre
note a vu en blu-ray le 26/10/2017 Avis : note
Bon avouons le tout de suite c'est pas le meilleur de M. Night SHYAMALAN, mais le film reste prenans, et la performance de l'acteur principal James McAVOY , est franchement superbe.

Même si on voit venir certain élément, le realisateur arrive à nous prendre à son jeux de temps en temps.

donc une monture moyen, qui n'égale pas certains de ses chefs d'oeuvre ;)
 
24/01/2018      partager tweet

6-21-3-11

[Cinéfan]

Suivi par 80 membres
171 avis 



suivre
note a vu le film le 24/01/2018 Avis : note
le film commence vite et bien, le jeu de McAvoy est très convaincant et on reste en alerte pour voir ce qui va se passer...puis petit a petit, le film commence a devenir long pour finalement se rendre compte qu'il ne se passe rien, le film est plat (comme tous les films de ce realisateur...) pour finir en queue de poisson, j'ai décroché quand il a commencé a grimper au mur (litteralement...) il a amené cette fin qui n'a aucun interet pour le reste du film qui lui même n'a aucun interet pour cette fin
 
03/04/2018      partager tweet
Avis Cinéma
vanohe

[Cinévore]

Suivi par 136 membres
1 amis 732 avis 



suivre
note a vu le film en VOD le 03/04/2018 Avis : note
On pouvait en attendre un peu plus, même si le thème est assez captivant, on se croirait revenu dans un cinéma d'un temps passé. Le suspens est somme toute très relatif, donc tout repose sur la performance de l'acteur principal, et de ces multiples personnalités. C'est un peu faible pour faire un grand film, et on aurait aimé plus de tension, alors sans vouloir tombé dans le côté racoleur avec des effets faciles et déjà utilisé dans bon nombres de films, le côté anxiogène aurait pu être plus fouillé.
Le fait de séparer les otages, c'est allé dans la facilité, on ne se concentre plus que sur un seul personnage, mais même là, cela aurait pu être plus approfondis, cela n'aurait pas nuit au rythme, car il n'y en a quasiment pas.
C'est dommage, on passe à côté d'un thème porteur.
 
14/03/2019      partager tweet
Avis Cinéma
rosalie210

[Cinéphil]

Suivi par 606 membres
4 amis 1092 avis 

facebook blog 


suivre
note note a vu le DVD le 13/03/2019 Avis : note
Bien avant le caméo de Bruce WILLIS à la fin de "Split" et la réunion des trois super-héros/super-vilains Kevin Wendell Crumb (James McAVOY), David Dunn (Bruce WILLIS) et Elijah Price (Samuel L. JACKSON) dans "Glass" (2018), M. Night SHYAMALAN avait voulu intégrer le héros de "Split" dans "Incassable" (2000) mais cela s'était avéré impossible. Kevin y prenait bien trop de place avec ses 24 personnalités et avait besoin d'avoir son propre film. Mais si la vision de cette trilogie éclaire et enrichit ses différents volets, chacun possède son identité propre et "Split" est sans doute des trois le plus remarquable. D'abord parce que M. Night SHYAMALAN maîtrise sur le bout des doigts les codes et le rythme du thriller horrifique avec lequel il n'hésite pas à s'amuser à déjouer les attentes du spectateur grâce à son héros protéiforme. L'introduction tranchante de "Split" par son rythme et son découpage (!) mérite d'être étudiée dans les écoles de cinéma tant elle est parfaite. A la vitesse de l'éclair et de façon quasi imperceptible (sauf pour Casey qui dès le premier plan est montrée comme étant une jeune fille à part et dont le regard nous est essentiel), on bascule du réalisme trivial dans une dimension angoissante et claustrophobique proche de celle du "Le Silence des agneaux" (1991) et de "L Obsédé" (1965). Mais aussi et surtout parce que le réalisateur va bien au-delà du simple film de genre aussi maîtrisé soit-il, tout comme dans les deux autres films en s'appuyant sur des personnalités asociales à la psyché torturée et à l'enfance malmenée. Casey (Anya TAYLOR-JOY) et Kevin ont deux personnalités qui se réfléchissent. Des flashbacks nous éclairent sur leurs traumatismes respectifs. Casey amorce une introspection symbolisée par son cheminement dans la tanière labyrinthique de Kevin alors que celui-ci voit s'éveiller en lui sa 24eme personnalité, surhumaine et bestiale qui menace de l'engloutir. Sa psychiatre, le Dr. Fletcher (une allusion à "Vol au-dessus d un nid de coucou") (1975) qui ne parvient plus à endiguer l'évolution meurtrière de la psychopathologie de son patient doit s'effacer non sans avoir passé le relai à Casey dont elle a l'intuition qu'elle est la seule à pouvoir empêcher que la Bête ne dévore l'homme.
 
  • <<
  • 1
  • >>





Mentions légales© 2000-2019 Liens cinéma