Films Cinéma et TV sur notreCinemaQuébec
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinéma
5
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
1
Vidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   
Ultraviolet

Ultraviolet

 

Réalisé par
en 2006

Donnez votre note
Film, images, jaquettes Test DVD Avis & critiques Acheter
A la fin du XXIe siècle, une maladie provoquant une mutation génétique engendre une nouvelle race d'humains. Ils sont plus forts, plus rapides et plus intelligents. Redoutant leur nombre et leur pouvoir croissant, le gouvernement les fait enfermer, et leur fait subir de terribles tests avant de décider de les éliminer. Seule une femme, Violet, infectée par la maladie, est déterminée à protéger les siens, et à se venger de ceux qui ont créé ces "nouveaux humains". Son unique espoir repose sur Six, un étrange petit garçon de dix ans...

image de Ultraviolet


Qualité technique
Pas facile de conserver toute la complexité visuelle du film au moment de son pressage sur DVD. C’est pourtant ce que cette édition est parvenue à faire et ce à un niveau optimal. Le très large faisceau pictural se trouve ainsi idéalement restitué à l’écran. L’ensemble se montre limpide et parfait sur le plan chromatique (superbe gestion des couleurs). Même dans les passages les plus sombres (on songe surtout au combat final), la compression ne s’invite jamais à l’image. A noter que les nombreux flous sont un choix assumé du réalisateur et ne sauraient en aucun cas être considérés comme des défauts imputables à l’éditeur.

Deux pistes affichant un Dolby Digital 5.1 d’excellente tenue. En anglais comme en français, le son s’avère ample (immersion garantie), riche et bien dosé. La spatialisation pointue nous plonge au beau milieu de l’action et Dieu sait s’il y en a dans le métrage. Si les doublages français sont de qualité, on optera pour une piste américaine un cran au-dessus de son homologue d’outre-atlantique.

Bonus
- Commentaire de Milla Jovovich : Accompagnée de ses deux chiens (!), l’actrice livre un commentaire audio où les quelques blancs semblent préférables aux moments dans lesquels elle évoque tout et n’importe quoi (entendez une foultitude de petits détails qui n’ont d’intérêt qu’à ses yeux). Un supplément largement dispensable.

- UV protection Le making of (31 minutes) : L’habituel bonus dans lequel on balaie vite fait tous les éléments considérés comme dignes d’intérêt (cascades, effets spéciaux, lieux de tournage, costumes, ...) dans un concert de congratulations réciproques (on y a apprend que Kurt Wimmer est un génie, ça laisse pantois). Cirage de pompes en règle mais peu d’informations intéressantes sur le tournage du film.

- Scènes supplémentaires (12 minutes) : Quelques scènes coupées mais surtout des montages alternatifs d’intérêt variable.

- Films annonces (11 minutes) : Les fous du roi, Facing the giants, Courir avec des ciseaux, Spiderman 3, L’incroyable destin de Harold Crick.

Conclusion



Verdict :



Avis sur le film

Aucun avis donné par les membres, donnez votre avis !







Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+

télécharger La Belle et la Bête en streaming
La Belle et la Bête
Pupille
Pupille
Astérix: Le secret de la potion magique Astérix: Le secret de la potion magique
Astérix: Le secret de la potion magique
Solo : Une histoire de Star Wars Solo: A Star Wars Story
Solo : Une histoire de Star Wars
Mission Impossible : Fallout Mission: Impossible – Fallout
Mission Impossible : Fallout
Nicky Larson et le parfum de Cupidon Nicky Larson et le parfum de Cupidon
Nicky Larson et le parfum de Cupidon