Films Cinéma et TV sur notreCinema
3
Québec
Donnez votre TOP 2017

Mon cinéma
10
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
1
Créer mon compte / Me connecter   


buddy icon rickylef

Niveau : SuperCinéphil

Suivi par 126 membres

9 amis770 avis




  eric.lefevre.908

Mon cinéma Perso & Tops Films vus Séries Quiz Blog Carte  Home cinéma
Vidéothèque Amis Favoris Statistiques  tweet

  
14 amis
Envoyer un message lui envoyer un message





Filtrer les critiques par note :      Que les news Que les critiques Notes sans avis
07/02/2018 : Avis ajouté -  Lu 2830 fois    

Cinquante Nuances plus claires  

Et voilà la boucle est bouclée. Bon divertissement.

Je me suis demandé ce qui faisait que le public aimait la trilogie "50 nuances...". Je pense savoir pourquoi. Malgré la différence sociale qui existe entre Christian Grey et la plupart d'entre nous, les personnages que les bouquins d'E.L. James décrivent sont d'une crédibilité sans faille et ils pourraient être nous si on avait tout ce fric. Ils sont tous profondément humains. Et les réalisateurs ne s'y sont pas trompés; James Foley, à qui l'on doit déjà le second volet, garde les rennes et termine cette trilogie avec brio, faisant de ce dernier film un divertissement de qualité.


Et c'est sans doute du aux personnages attachants (et, pour certains, attachés...) qu'E.L. James peut se vanter d'avoir créé que l'on doit une partie du plaisir. On retrouve, bien sur, Christian Grey et son entourage (même Héléna y est évoquée!), mais aussi Anastasia qui devient madame Grey dans les premières secondes du film et elle en devient plus directive, laissant son Christian de mari au bord de la panique, celui-ci perdant le contrôle. Dakota Johnson est toujours aussi magnifique quand à Jamie Dornan fera encore rêver pas mal de nos congénères du sexe opposé. Et il y a surtout cette scène magique où Anastasia s'habille tout en réglant ses comptes avec Christian. C'est sans doute cette scène qui m'a fait comprendre l'engouement du public, car elle est d'une banalité en même temps qu'elle est magnifique, nous impliquant dans le règlement de compte comme si nous étions son amant et pour le coup sa nudité n'est pas choquante, pas plus qu'excitante. Elle est belle, pure, humaine et, je dirais, normale.

Si il fallait faire un bilan de cette trilogie, confirmant que pour avoir des scènes bien croustillantes aux détails plus démonstratifs, il vaut mieux lire les bouquins, où on ne compte plus les pipes et pénétration en tout genre (que ça en est même lassant à la longue). Les films, pour le moins beaucoup plus softs, reste un divertissement de très bonne facture, où certains détails manquerait d'y être (là encore, il m'a semblé que l'affaire Jack Hyde et bien moins palpitante que dans le livre...), mais dans l'ensemble, c'est du bon boulot.
image de Cinquante Nuances plus claires
Vu le 07/02/2018   Tous les avis     tweet  
1 vote  Voter
      


19/01/2018 : Avis ajouté -  Lu 401 fois    

Le Petit vampire  

On est sur une comédie pour enfants d'assez bonne facture, ma foi.

Et c'est le génial réalisateur de "Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée..." qui l'a fait, comme quoi... Les deux styles sont aux antipodes l'un de l'autre mais se caractérisent par une même volonté de faire correctement le boulot. Et "Le petit vampire", même fait pour les enfants, regorge de scènes passionnantes et développe une intrigue captivante, avec parfois, ce petit gag qui passe bien (le sketch des vaches est à mourir de rire!). Mais n'allez pas en conclure que c'est comédie puérile et sans saveur car le savoir faire d'Edel alterne scènes légères et vrai divertissement fantastique.

C'est au niveau de Jonathan Lipnicki que ça pêche. Si il était taillé pour "Stuart Little", ici, il en fait beaucoup trop et mal, la direction d'acteur se limitant à le rendre mignon. On pourra du coup préféré son vis à vis, Rollo Weeks, bien plus juste dans son jeu.

Même si l'on n'échappe pas à une certaine naïveté propre et nécessaire à attirer les plus jeunes d'entre nous, ce film ravira le spectateur lambda qui optera pour un moment de détente sans conséquence. Agréable et pas crétinisant pour deux sous.
image de Le Petit vampire
Vu le 19/01/2018   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


13/01/2018 : Avis ajouté -  Lu 452 fois    

L.A. Confidential  

Un film qui met tout en oeuvre pour que le spectacle soit garanti.

À la réalisation, c'est Curtis Hanson, déjà réalisateur 5 ans auparavant de l'excellent "La Main sur le berceau" et scénariste d'un mémorable "Dressé pour tuer" dans les années 80. Avec "L.A. confidential", il nous pond un de ces films cultes que l'on citera volontiers dans une conversation, parce que son intrigue vous accroche et vous tient en haleine sur une heure quarante de métrage, parce qu'il y a de ces retournement de situations qui font les films passionnants, parce Curtis Hanson, avec ses partenaires, a su scénariser une histoire assez tarabiscotée pour captiver l'attention.

Et puis il y a ce casting 5 étoiles, emporté par trois acteurs d'exception, Kevin Spacey, Russell Crowe et Guy Pearce, eux-même soutenus par des acteurs de la trempe de Kim Basinger (magnifique, sensuelle et sexy), Danny DeVito ou encore James Cromwell et David Strathairn, le tout secondé par des seconds rôles de choix. Et pour le coup, tout ce monde là est crédible en diable grâce à une direction d'acteurs efficace.

Ce film fait partie de la play list idéale, pour sur, et sa réputation n'est pas usurpée. Ceux qui l'on déjà vu pensent déjà à se faire une séance de rattrapage. Ceux qui ne l'ont pas encore vu doivent sans tarder combler cette lacune.
image de L.A. Confidential
Vu le 13/01/2018   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


13/01/2018 : Avis ajouté -  Lu 460 fois    

Marche à l'ombre  

C 'est une valeur sure. Vous voulez vous marrer? Refaites vous "Marche à l'ombre".

C'est Michel Blanc qui se lance alors dans la réalisation et pour son premier film, il frappe assez fort avec cette histoire hilarante de ces deux potes touchants qui galèrent ensembles. Les gags pleuvent, scène après scène, les répliques cultes fusent et au fil du temps, "Marcha à l'ombre" devient un must de la comédie à la française. Et je dois dire que même après toutes ces années, il fait encore mouche, malgré un vieillissement bien légitime.

Michel Blanc s'octroie la complicité de Gérard Lanvin pour lui donner la réplique. Il faut dire qu'il est assez bien inspiré, les deux acteurs se complétant à merveille, offrant au cinéma français l'un de ses duos les plus efficaces, éclipsant même les autres comédiens tous aussi bons les uns que les autres.

Culte comme c'est plus permis, "Marche à l'ombre" est donc le premier film de Michel Blanc qui nous fera patienter encore 10 ans pour nous livrer son deuxième chef d'oeuvre, "Grosse fatigue". Toujours plaisant, il mérité une vision régulière.
image de Marche à l'ombre
Vu le 13/01/2018   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


07/01/2018 : Avis ajouté -  Lu 487 fois    

Du Venin dans les veines  

Ma foi, un très bon thriller.

Jonathan Darby réalise un film dont l'ambiance va crescendo jusqu'à un final qui aurait du être plus haletant que ça, la chute survenant un peu brutalement. Ceci dit, tout le reste est assez bien foutu avec une intrigue prévisible certes mais qui se laissera suivre grâce notamment à l'interprétation des acteurs en présence.

Et notamment le duo star Partrow/Lange, deux générations qui s'affrontent à l'écran et c'est du pur bonheur! Jessica Lange est d'un diabolique délicieux et l'antagonisme des deux actrices est non seulement un véritable régal, mais occulte le reste du casting, même ce pauvre Johnathon Schaech, relégué au rang de second rôle.

Sans être un chef d'oeuvre toutes catégories, "Du venin dans les veines" vous fera passer un bon moment de suspense et l'interprétation des deux femmes fait tout bonnement tout le film. Pas indispensable, certes, mais y jeter un œil est plutôt conseillé.

image de Du Venin dans les veines
Vu le 07/01/2018   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


01/01/2018 : Avis ajouté -  Lu 576 fois    

Les Femmes de l'ombre  

Très beau film basé sur la vie de la résistante Lise de Baissac sans en être la biographie exacte.

Jean-Paul Salomé est un conteur d'histoires. Après avoir adapté par deux fois des personnages de séries télé (Belphégor et Arsène Lupin), il s'attaque ici au récit de guerre et tout particulièrement à un épisode de la résistance préparant le débarquement de Normandie. Malheureusement, Jean-Paul Salomé n'évite pas les poncifs du genre et seul son histoire passionnera ou pas les plus férus. Pour ma part, les histoires de guerre me laissent froid, sans minimiser bien sur l'héroïsme de ces hommes et ces femmes qui ont combattus dans l'ombre. Ça reste une histoire de guerre! Et la guerre, moi...

On pourra donc se rattraper avec les interprétations diverses de chaque acteur, mais surtout actrice, mises à l'honneur ici, menées par une Sophie MARCEAU, encore une fois impressionnante. Ceci dit les autres ne sont pas en reste jouant chacune une résistante à la personnalité bien trempée.

Ces "Femmes de l'ombre" n'est donc pas un chef d'oeuvre, mais un film tout à fait honorable, en tout cas plutôt regardable et où l'action est omniprésente. Ça reste une intrigue liée à la guerre...
image de Les Femmes de l'ombre
Vu le 01/01/2018   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


31/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 613 fois    

8 mm  

On est sur un thriller psychologique assez glauque.

Joel Schumacher nous plonge dans un univers de plus en plus malsain en même temps que ce que découvre son personnage central, détective privé. Utilisant avec efficacité le principe du progressif, il nous entraîne dans un tourbillon qui finit par un désir de meurtre qui submerge le héro de cette intrigue. Attention cependant, des scènes, bien que la plupart du temps suggérées, sont assez rudes à supporter pour un esprit facilement impressionnable.

Et c'est une fois de plus sans aucun doute grâce à ses acteurs que "8 mm" touche souvent au but. Nicolas CAGE joue un détective très professionnel, aux références solides qu'il doit à ses anciens clients souvent financièrement réputés à l'aise. Il ne s'attend pas à ce que son dernier client le fasse descendre aussi bas dans la crasse et la débauche. Soutenu par un casting très impliqué, on ne voit que Nicolas CAGE qui porte encore une fois ce film sur ses épaules.

Ce n'est certes pas un des meilleurs films avec Nick Cage que j'ai pu voir, Schumacher ne lésinant pas sur un underground très malsain qu'il nous rend réaliste à souhait. Mais c'est un film qui vous prend dès les premières images et qui ne vous lâche plus jusqu'à la fin.
image de 8 mm
Vu le 31/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


28/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 581 fois    

From Hell  

Un vrai voyage dans le Londres de 1888...

Les frères Hughes nous gratifient d'un film en tous points remarquable. Le personnage central est un homme normal qui tire de ses faiblesses le maximum. Drogué et alcoolique, il puise de ses vices la lucidité et voit, au travers de visions hallucinatoires, les meurtres qui vont donner au monde du crime le premier serial killer connu: Jack l'éventreur. Ils en profitent pour rendre hommage à David Lynch en mettant en scène une apparition d'"Elephant man" tel que Lynch l'avait imaginé en 1980 (ou pas loin).

Mais si l'histoire est assez bien ficelée, soutenue par une lumière savamment dosée, il ne faut pas omettre d'accorder aux acteurs une part de la réussite de l'oeuvre et notamment Johnny Depp qui est exceptionnel en inspecteur de police peu banal, shooté à l'opium et détruit à l’absinthe. Il est secondé par un casting de choix, avec notamment une Heather Graham très investie.

Thriller atypique, "From Hell" nous fait voyager dans le temps avec un sujet connu de tous, les célèbres meurtres de Whitechapel perpétrés par Jack L'éventreur. Même si les frères Hughes prennent quelques liberté avec cette histoire, ils n'en font pas moins un film passionnant et distractif.
image de From Hell
Vu le 28/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


25/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 685 fois    

Malabar princess  

Un film partagé entre tendresse et émotions et l'envie de coller des torgnoles à ces deux petits branleurs qui jouent les deux gosses.

"Malabar Princess" est le premier long métrage cinéma de Gilles Legrand. Il aura fallu attendre 20 ans entre sa dernière réalisation (une série télévisée) et celle-ci, période pendant laquelle il s'est plutôt consacré à la production. Et son film est une comédie dramatique qui ne propose rien de nouveau, tout en atmosphère et en attitude.

C'est surtout la présence de ses acteurs qui font le supportable de la chose. Pensez donc, un film qui réunit Jacques Villeret, Michèle LAROQUE, Claude Brasseur et Clovis Cornillac ne peut pa être raté et franchement c'est grâce à eux que ce "Malabar Princess" est regardable, Villeret jouant son rôle de vieux ronchon qui a le cœur sur la main à la perfection. Là où j'émettrais une certaine reserve c'est le choix des gamins. Jouillerot a toujours cette tête à baffer et d'avoir pour partenaire un Jules Angelo Bigarnet aussi peu convaincant n'arrangera pas les choses, leurs dialogues n'étant pas non plus de premier choix.

Non ce film n'est pas un must du cinéma français et d'ailleurs l'accueil que le public lui a réservé n'a pas fait de vagues. Normal! il n'y a rien de vraiment consistant dans l'histoire et seule la présence des acteurs cités plus haut vaut le dérangement. Beau film, mais pas transcendant pour deux sous.
image de Malabar princess
Vu le 25/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


24/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 678 fois    

Rock  

Ce film accuse plutôt bien ses plus de 20 ans et il est toujours aussi agréable.

Michael Bay! Je n'ai jamais compris que l'on puisse à ce point détester un homme qui nous fasse passer d'aussi bons moments. Avec un scénario assez bien foutu, il nous livre un film d'action prenant et qui traverse aisément l'épreuve du temps, grâce une occupation de l'écran quasi permanente. Fidèle à sa réputation il se passe toujours quelque chose et le spectateur en prend plein la tronche.

Il faut dire qu'il met le paquet en opposant Sean Connery et Nicolas CAGE à Ed Harris et David MORSE, sans parler des autres acteurs, un Michael BIEHN encore peu connu et un Tonny "Candyman" Todd désormais légendaire. les quatre acteurs crèvent l'écran à chaque apparition avec, il faut bien le dire pour les deux premiers, des personnages très spécifiques qui font à eux seuls l'essence même du récit.

Après toutes ces années, "Rock" reste un film choc, à l'action permanente et plein de testostérone, qui vous fera encore passer un bon moment de cinéma. Et je suis désolé de contredire certain, mais c'est Michael Bay qui l'a fait!
image de Rock
Vu le 24/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


20/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 713 fois    

Tout là-haut  

Très beau film, pour celui qui aime la neige, le dépassement de soi, la glisse extrême et l'altitude...

Serge Hazanavicius signe ici un film où les deux héros vont devoir se connaître dans un premier temps puis s'apprécier et enfin s'aimer à se confier la vie. C'est une histoire de dépassement de soi et de volonté de vivre ses rêves, même si ils sont les plus fous. Quand ça se passe sur les pistes enneigées, il faut vraiment être concerné pour apprécier. Moi, ça m'a carrément vite gonflé!

La valeur sure de ce film, c'est le duo Adams / Elbaz (à ce qu'il paraît, on ne prononce pas le "z", à la savoyarde)qui est assez surprenant de justesse et de crédibilité. Vincent Elbaz joue à la perfection le savoyard, le mec bourru que rien ne déride mais qui a un cœur gros comme ça lorsqu'il est conquis, et on y croit à son personnage de champion de la glisse reconverti. Et que dire de Kev Adams qui, une fois de plus, excelle dans un rôle à mille lieu de ce à quoi il nous a habitué, d'ado rigolo, à l'humour potache. Il prouve, après l'excellent "Amis publics", qu'il va falloir compter avec lui désormais. Et ces deux là se sont bien trouvés, leur duo étant vraiment le coté le plus intéressant du film.

Dans l'ensemble, "Tout là-haut" reste très "élitiste", s'adressant surtout aux férus de montagne et de sports de glisse. Il manque cependant quelque chose de plus consistant pour celui que ça laisse froid... enfin façon de parler!
image de Tout là-haut
Vu le 20/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


08/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 875 fois    

Dans la vallée d'Elah  

Film vraiment chiant à suivre.

J'avais été plus que séduit par "Collision", je me réjouissais donc de ce nouveau film de Paul Haggis. Hélas, si le premier proposait un spectacle original et divertissant, le second s'étale sur deux heures pour ne rien dire, du moins rien d'intéressant. Haggis semble osciller entre l'hommage aux soldats en Irak et la dénonciation des magouilles tues par l'armée. Mais jamais il ne prend position nette et précise, ne faisant que balader ses personnages dans un non sens incompréhensible et finalement pas exceptionnel pour deux sous. C'est quoi le message? Il faudrait peut-être revoir le film pour le comprendre mais désolé, pour moi un fois suffit.

Reste la performance toujours acceptable des acteurs principaux, un Tommy Lee Jones vieillissant mais toujours aussi charismatique aux cotés d'une Charlize Theron délicieuse en fliquette qui doit jouer des coudes pour s'imposer dans une brigade de crétins sexistes à peine crédibles. Sans oublier Susan Sarandon, très effacée malgré tout, mais qui crève l'écran quand elle apparaît.

Donc voilà comment on passe d'un quasi chef d'oeuvre à un film consternant de lieu commun et d'idées déjà exploitées ailleurs et mieux que ça. "Dans la vallée d'Elah" n'a vraiment pas grand chose pour lui, malgré une distribution alléchante et un postulat de départ intéressant.
image de Dans la vallée d'Elah
Vu le 08/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


06/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 835 fois    

La Faille  

Un thriller original malgré une structure très classique.

Gregory Hoblit nous plonge dans ce thriller avec ses meilleures armes: une histoire peu banale, des personnages très forts et une narration d'une fluidité efficace. L'histoire pourtant n'est pas nouvelle (un homme trompé tue sa femme et tâche d'échapper à la justice) mais, et tout est dans le titre, il faut trouver la faille, aussi bien le spectateur que les protagonistes. Je vous l'accorde, on sent venir le dénouement à des kilomètres, mais c'est tellement bien joué.

... Par un duo d'acteurs improbables, un Ryan Gosling à peine sorti de l'anonymat et qui nous offre un personnage aussi détestable que puisse être un avocat arriviste et surtout un Anthony Hopkins dont le charisme crève une fois de plus l'écran, le rôle de psychopathe lui allant comme un gant.

"La faille" n'a rien d'un chef d'oeuvre, trop de scènes convenues, de passages prévisibles, ce qui est assez gênant pour un thriller, mais il mérite qu'on s'y attarde ne serait-ce que pour l'affrontement Gosling/Hopkins assez succulent.
image de La Faille
Vu le 06/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


05/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 899 fois    

Taken 3  

Une trilogie réussie à mon sens

D'aucun diront que les productions Besson sont ceci ou sont cela, toujours les mêmes, exagérées, etc, etc... Besson a au moins compris quelque chose, c'est le sens du mot "divertissement". Il le prouve une fois de plus avec ce troisième volet, lui aussi réalisé par Olivier Megaton. On retrouve la même équipe à peu de chose près, qui nous fait la même chose, dans le bon sens du terme et on passe près de deux heures de suspense et d'action savamment dosés.

Liam NEESON aura prouvé qu'il a sa place au panthéon des héros d'action aux cotés des Stallone, Schwarzenegger et autre Jason Statham. Il est crédible dans toute la saga et fait à peu près tout le boulot sur les trois films. Y a lui, sa fille, son ex femme et ses trois collègues de la sécurité, puis à chaque fois un méchant qui semble ne pas savoir à qui il s'adresse. Maggie Grace et Famke Jansen sont encore ici secondaires mais très efficaces de soutient. N'omettons cependant pas le personnage joué par Forest Whitaker, très convaincant aussi, un acteur que j'ai toujours plaisir à retrouver.

Même si "Taken 3" a tendance à loucher sur "Le Fugitif", il termine cette trilogie en beauté, gardant une cohérence avec les autres films. Le film d'action dans toute sa splendeur, une saga que je conseille.
image de Taken 3
Vu le 05/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


02/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 937 fois    

Taken 2  

Suite tout à fait honorable où l'on retrouve bien évidemment les protagonistes principaux du premier.

Olivier Megaton remplace Pierre Morel à la réalisation et on garde le reste de l'équipe pour ce deuxième volet à l'histoire originale donnant suite directe au précédent. Le schémas est sensiblement le même, enlèvement et bastons à chaque scène à un rythme effréné dans la parfaite tradition des productions Besson.

Liam Neeson partage cette fois son film avec Famke Jansen mais surtout avec Maggie Grace. Plus en tout cas que dans le premier. Les méchants sont de super méchants et ils sont joués par un casting très impliqué.

Pour ce deuxième épisode des aventures de Bryan Mills, on replonge dans un film d'action très énervé et en parfaite adéquation avec son prédécesseur. Moi, j'adore.
image de Taken 2
Vu le 02/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


01/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 936 fois    

Sex and the city - Le Film  

Film absolument détestable...

En plus d'être producteur et scénariste sur la série, c'est Michael Patrick King qui se charge de l'adaptation au cinéma de cette série télévisée dont je ne connais rien d'ailleurs. Malgré tout, je me suis évertué à jeter un œil sur ce film et finalement j'aurai peut-être du m'abstenir. Je me suis ennuyé à mourir avec une histoire peu intéressante, des personnages vulgaires et sans profondeur et un manque d'humour évident, la scène la plus "drôle" étant sensée être celle où Charlotte attrape la diarrhée au Mexique! J'ai connu plus hilarant comme gag!

Les acteurs semblent pourtant beaucoup s'amuser a contrario, et les quatre actrices principales sont assez rayonnantes. Mais cela ne suffira pas pour faire de cette adaptation un film convaincant. En tout cas, ça ne me donne pas envie de voir le deuxième...

Assez déçu de cette insipide production où viennent se perdre Sarah Jessica Parker et Kim Catrall qui valent bien mieux que cet étalage "m'as tu vu" vulgaire et sans intérêt.
image de Sex and the city - Le Film
Vu le 01/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


01/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 952 fois    

Taken  

"Taken" est à l'image des productions Besson: énervé et plein de baston.

C'est Pierre Morel qui réalise. L'homme avait déjà fait sensation en étant coupable d'un "Banlieue 13" qui n'avait pas laissé indifférent quatre ans auparavant. Même si on ne peut pas dire que l'homme à beaucoup briller par la suite, ce "Taken" ouvre une trilogie qui devrait s'auréoler de gloire grâce à une action omniprésente, malgré une intrigue pas très nouvelle (un père aux capacités physiques et intellectuelles aiguisées par une carrière dans un service spécial national vient récupérer sa fille kidnappée). Sans aucun temps mort, Morel nous entraîne dans un tourbillon d'action et de suspense qui ne nous lâche qu'à la toute fin.

C'est Liam NEESON qui est mis en avant dans cette trilogie et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle, l'acteur n'ayant plus à faire ses preuves. Il est cependant secondé par un casting (américain en grande partie) de choix très agréable à voir évoluer.

Le premier "Taken" commence la saga d'une bien belle façon, un film sans prise de tête, juste de l'action, de l'adrénaline et des bastons à gogo dans la plus pure tradition Besson's touch. Pas mal.
image de Taken
Vu le 01/12/2017   Tous les avis     tweet  
1 vote  Voter
      


28/11/2017 : Avis ajouté -  Lu 907 fois    

See No Evil 2  

Rien d'exceptionnel dans ce deuxième volet pompé sur Micheal Myers et son "Halloween 2".

Aux commandes les sœurs Soska qui se sont surtout distinguées dans le domaine du court métrage (horrifique je vous l'accorde!) et voyant ce qu'elles ont fait du deuxième volet de "See no evil", on se rend compte qu'elles savent de quoi elles parlent: c'est pratiquement la trame d'"Halloween 2", quand Michael Myers se réveille à l'hôpital. Ceci dit, elles arrivent à nous faire entrer dans l'histoire assez aisément. Mais c'est pas bien de copier.

Pour la seconde fois Kane reprend le rôle de Jacob, le psychopathe indestructible qui aime faire souffrir. Sa stature impressionnante est encore plus mise en valeur pour sa plus grande gloire je dirais. Le reste du casting joue à merveille le jeune qui va se faire dessouder.

Un film sans conséquence à l'image du premier dans la plus pure tradition slasher. A voir mais pas essentiel.
image de See No Evil 2
Vu le 28/11/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


26/11/2017 : Avis ajouté -  Lu 973 fois    

Le Regard du diable  

Très sympathique ce petit film d'horreur.

Issu du vidéo clip et du marché du Direct To Video, rien ne laisser présager un tel film de la part de Gregory Dark. La réalisation est classique, il sait comment nous faire sursauter et aussi filmer des scènes bien craspecs qu'apprécieront les amateurs de film d'horreur. L'histoire quant à elle reste classique, campant un nouveau boogeyman dans la plus pure tradition du slasher.

La présence de Kane est assez satisfaisante pour qu'à elle seule, elle justifie un coup d’œil (enfin si je puis dire...). Pour ceux qui ne connaissent pas, Kane vient du milieu du catch (d'ailleurs le film est une production WWF movies) et c'est sa première incartade au cinéma. Sa prestation est exemplaire et Kane entre donc dans le cercle qui ne cesse de s'agrandir des catcheurs qui se mettent au cinéma.

Contre toute attente, "See no evil" est un slasher assez réussi, qui ne brille pas par une originalité hors du commun mais qui vous fera passer un chouette moment de film d'horreur pour ceux qui aiment le genre.

image de Le Regard du diable
Vu le 26/11/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


25/11/2017 : Avis ajouté -  Lu 954 fois    

Les Messagers  

Un film qui fout la trouille pour le peu que l'on soit impressionné par des apparitions paranormales.

C'est avec leur trilogie "The Eye" assez bien foutue que les frères Pang se sont imposés au cinéma fantastique international. Cependant, "Les messagers" signera leur retour à l'anonymat occidental du cinéma hongkongais. Pourtant, si il n'est pas d'une originalité à toutes épreuves, il reste quand même très distractif et propose des scènes de flip assez bien vues.

C'est à Kristen Stewart de nous faire frissonner et son jeu va nous être d'une très grande importance, car si on n'échappe pas à une hardiesse en béton armé de la part de l'héroïne (moi, y a longtemps que je me serait barré en courant!!!), elle arrive à crédibiliser son personnage. Maintenant, avec le recul, c'est vrai que ce dernier développe un comportement pour le moins assez particulier, genre "je me fais casser la gueule par l'entité mais ça fait rien j'y retourne!", que ça en devient presque surhumain.

Finalement, ce messager est une distraction horrifique qui est assez flippante si on évite de penser aux incohérences et aux scènes incompréhensibles, empreintes de sensibilité asiatique (le rapport des corbeaux aux fantômes, putain, faut s'accrocher! Est-ce eux les messagers?). Mais ce ne sera pas un film qu'il faut avoir vu absolument.
image de Les Messagers
Vu le 25/11/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      







Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+

Monde Jurassique  Jurassic World
Monde Jurassique
télécharger Sex tape en streaming
Sex tape
télécharger La Reine des neiges en streaming
La Reine des neiges
Le Réveil de la Force Star Wars : Episode VII - The Force Awakens
Le Réveil de la Force
La Ligue des Justiciers  Justice League
La Ligue des Justiciers
Les Gardiens de la galaxie 2 Guardians of the Galaxy Vol. 2
Les Gardiens de la galaxie 2
Transformers : Le Dernier Chevalier Transformers: The Last Knight
Transformers : Le Dernier Chevalier
Kingsman : Le cercle d'or Kingsman : The Golden Circle
Kingsman : Le cercle d'or
Le Jeu de Molly Molly's Game
Le Jeu de Molly