Films Cinéma et TV sur notreCinema
5
Québec
Donnez votre TOP 2017

Mon cinéma
4
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membre
1
Vod et streamingConcours et jeux
3
Créer mon compte / Me connecter   
Rechercher une série ou un téléfilm : Tous

Virginie LEDOYEN héroïne d'une série


Virginie LEDOYEN sera l'héroïne d'une nouvelle série qui débute ce soir sur TF1, adaptée du roman éponyme d'Harlan COBEN "Juste un regard". C'est la deuxième adaptation d'un de ses romans par TF1 après "Une chance de trop". Guillaume CANET avait lui aussi adapté un bouquin de COBEN avec l'excellent "Ne le dis à personne" pour le cinéma.
L'actrice sera entourée de Thierry NEUVIC, d'Arthur JUGNOT, Thierry FREMONT ou Mathilde BISSON.
Virginie LEDOYEN

"Juste un regard", jeudi 15 juin, à 21 h, sur TF1


Virginie LEDOYEN héroïne d'une série
 Lu 61553 fois - Lien Virginie LEDOYEN héroïne d'une série
- Date 15/06/2017 
News de : carre 63
     tweet  

Fiches mises à jour
  Forum TV 
Ces jours ci à la TV Voir +  Ajouter
TV  Les Misérables
Les Misérables

20h55 - Cherie 25
17/12

TV  La Colère du volcan
La Colère du volcan

20h55 - Hd1
17/12

TV  Lagardère
Lagardère

21h00 - C8
17/12

TV  L'Homme bicentenaire
L'Homme bicentenaire

22h25 - Rtl9
17/12

Sursis pour l'orchestre  
J'avais lu ce livre de Fania Fenelon il y a très lontemps. Je sais qu'il m'avait particulièrement touché puisque je me souvenais du titre, mais j'ignorais totalement qu'il y avait eu une adaptation à la télévision ? Malheureusement, le temps a passé et donc, je ne me rappelle plus si le film est fidèle au roman ? Mais, ce film est à voir, surtout pour la jeune génération afin de poursuivre notre devoir de mémoire.
image de Sursis pour l'orchestre
 Lu 281 fois       


Trouble fête  
Huis clos familial bien articulé autour de révélations arrivant au compte-gouttes dans des apartés très authentiques. Jeux d’acteur, dialogues, combinaisons entre membres, décors variés dans l’immense demeure, tout contribue à tenir en haleine et à ne jamais s’ennuyer. Dans un océan de rancœurs, de haines, de jalousies, de secrets, de vacheries, parfois percent quelques moments d’harmonie et d’affection dans cette famille délétère mais très vraie.
image de Trouble fête
 Lu 636 fois       


Robin  
Petit téléfilm sans grand intérêt. C’est sympathique, pas trop mal joué mais l’histoire bat de l’aile et le rythme est bien plat.
image de Robin
 Lu 620 fois       


Jésus de Nazareth  
Bien que cette adaptation soit la plus longue, mais aussi la plus fidèle sur la vie de Jésus de Nazareth, celle-ci est de loin la meilleure version du Christ. Pourtant, elle n'a pas non plus été épargnée par des critiques religieuses, notamment du côté des représentants de certaines Églises évangéliques( protestantes non catholiques).

À l'origine l'histoire de Jésus de Nazareth sous l'autorisation du pape Paul VI devait être réalisé par le grand cinéaste suédois Ingmar BERGMAN, mais ce dernier étant trop exigeant sur le scènario abandonna le projet; il fut remplacé par le shakespearien italien, Franco ZEFFIRELI lequel réalisa son unique grand film.

Pour des raisons économiques, aucun acteur a eu un traitement de faveur au niveau salarial y compris les stars, chacun a touché le même salaire:comme ça pas de jalousie!

Seuls les décors intérieurs furent tournés en Europe, sinon ceux des extérieurs furent tournés au Maroc et en Tunisie.

L'acteur britannique, Robert POWELL est sans doute de loin le meilleur interprète du Christ dû moins pour son côté psychologique. Pourtant dans la Bible, il n'existe aucune description sur la couleur de ses cheveux, de ses yeux,par contre la Bible est claire, Jésus n'était pas beau; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regard; Et son aspect n'avait rien pour nous plaire(Esaïe 52:2). Jusqu'à présent aucun acteurs quelques soit sa nationalité avait interprété un Jésus laid , tous avaient un beau visage. Même si POWELL était beau, il a beaucoup donné de sa personne pour être crédible dans le rôle du Christ; l'acteur a fait un remarquable travail sur lui-même.

Si ce film reste assez fidèle à 99% des Saintes Écritures , surtout celui des quatre Évangiles, il y tout de même quelques erreurs bibliques. La plus flagrante est celle des noms des trois mages:aucunement dans les Évangiles est cité le nom des mages, ni de leur nationalité, ni du nombre, les Saintes Écriture ne disent rien sur les mages, sauf l'adoration à l'enfant Jésus, sinon tout le reste est probablement tiré des livres apocryphes , ou soit du roman de Lewis Wallace(Ben-Hur), mais aucun passage des Évangiles cite les NOMS DES MAGES(pure invention romanesque).

Lorsque Jésus de Nazareth était sorti; il était prévu uniquement en Italie et en Angleterre pour la TV. Pour l'Italie, ce long-métrage sous l'autorisation du pape Paul VI était en six parties d'une heure, tendis que Angleterre ce film était en quatre partie,dont trois de une heure trente-trois et la quatrième une heure quarante-trois( c'est la version sortie en DVD). Cependant, les producteur italos-britanniques n'avaient pas prévus qu'en 1 977 la mini -série aurait eu un gros succès planétaire: Effectivement, en Italie, Jésus de Nazareth fut le plus gros carton au pays de la Botte. Si bien que les producteurs décidèrent de projeter dans les salles de cinéma du monde entier. Jésus de Nazareth fut le dernier péplum de l'ancien âge avant l'arrivée des nouveaux à cartonner dans les salles obscure.

Celui qui supervisa le scènario de Jésus de Nazareth est l'auteur de l'un des plus grands roman du XXe siècles d'anticipation; Anthony Burgess(Orange mécanique (1971)) auquel fut sorti de son œuvre un chef-d'oeuvre cinématographique réalisé par le maître Stanley Kubrick.
image de Jésus de Nazareth
 Lu 963 fois       


Ally McBeal  
Très bonne série "Avocats" qui nous fait découvrir l'univers de la justice américaine via ce cabinet juridique dont les avocats et autres employés sont plutôt déjantés.
Je délivre un bonus qualité à Peter MacNICOL qui joue le rôle d'un avocat pertinent mais rongé de tics ... naseaux pour la plupart. Son monde virtuel est aussi occupé par une chanson récurrente de Barry White ... (https://www.youtube.com/watch?v=Fcd3XuQwDQQ).
Une chorégraphie spécifique de cette chanson interprétée par Peter MacNICOL est encore récurrente sur le net.
De grands bons moment avec cette Ally McBeal.
image de Ally McBeal
 Lu 940 fois       


Boston Justice  
J'affirme, haut et fort, que cette série, plutôt bien équipée en nombre d'épisodes est vraiment, mais vraiment tout ce que j'aime.
J'avais beaucoup aimé en son temps Ally McBeal qui était un digne précurseur des bonne séries sur un monde déjanté dans le milieu des avocats.
Cet apprentissage dans l'humour, mélangé aux histoires de cœurs ne m'a jamais laisser présumer que l'on pouvait faire plus ... comment dire ... déjanté.
Et bien si, le "couple James SPADER/William SHATNER est explosif et les idées de dingue qui fusent dans le cerveau (sans doute un peu déglinguer) de David E. KELLEY fait le reste.
Avec ma femme nous prenons un pied gigantesques à voir l'improbable "Capitaine James T. Kirk" se comporter ainsi et ... c'est ça qui fait la réussite de l'ensemble avec son copain/complice de déconne, James Spader qui survole avec une très grande aisance le registre d'avocat implacable, de bouffon, de complice de Wiliam Shatner et de chéri de ces dames.
SÉRIE à faire rembourser par la Sécurité Sociale.

image de Boston Justice
 Lu 911 fois       


Le Naufrage du Laconia  
Un téléfilm sur un évènement connu mais peu relaté de la Seconde Guerre Mondiale à savoir le torpillage le 12 septembre 1942 du navire de ligne RMS Laconia ainsi que du geste chevaleresque du capitaine de corvette Werner Hartenstein qui tenta malgré tout de conserver humanité et miséricorde dans un monde qui en manquait alors et qui tenta de tout faire pour sauver les rescapés. Sauvetage dans l’ensemble réussi mais contrarié par l’équipage d’un B-24 Liberator qui a eu la mauvaise idée de jouer à la chasse aux Indiens en dépit des nombreux messages du U-156 d’Hartenstein et du pavillon à la croix rouge pourtant bien visible. Evènement qui montra que dans cette guerre, indépendamment du caractère plus ou moins mortifère des idéaux respectifs des combattants, les beaux gestes comme les coups tordus pouvaient venir des deux côtés.

Donc on en a fait un téléfilm. Téléfilm pourrait rimer avec médiocrité mais ce n’est pas le cas ici où il y a déjà beaucoup de plus. Des reconstitutions pas mauvaises, convaincantes – sans pour autant être parfaites (Le U-156 n’était pas un Type VII, mais un IXC, autrement plus gros et armé pour tenir la haute mer, des uniformes Britanniques parfois un peu décalés…) - même dans les aspects purement militaires, ce qui est assez méritoire. De bons acteurs, des vieux coucous comme Brian Cox et Lindsay Duncan, impériaux, grandioses tous les deux, voire atypique et d’une beauté inextinguible pour Duncan, aux plus récents warbirds comme Ken Duken, très bon, même si son physique n’est pas trop en adéquation avec le véritable Hartenstein, l’inévitable Thomas Kretschmann en Karl Dönitz, franchement pas en adéquation physique pour le coup, mais bon quand-même et surtout la belle Franka Potente (Pas mal non plus en Blonde), qui n’est déjà plus une inconnue mais qui sert ici une belle et émouvante prestation pour un personnage complexe et difficile. Un scénario qui sait ménager le suspense et montrer toutes les facettes et complexité de cette guerre, les parts sombres comme lumineuses de tous, ce qui n’était pas évident. Ainsi, les personnages – au demeurant intéressants, les vrais comme les romancés - ne sont pas décrits de manière trop tranchée et manichéenne, ce qui est plutôt rare de nos jours et aussi bien. Ce film comporte cependant un minus habituel à savoir le discours un peu larmoyant et guimauve genre « ach Krieg gross Malheur… », discours qui cependant n’est heureusement pas trop présent ici, notamment de par la complexité des fautes et des responsabilités que le scénario montre bien, justement. De plus, même si le scénario reste bien construit et sait ménager une part de suspens sans pour autant tomber dans une dramaturgie excessive, il n’évite pas complètement le piège de quelques longueurs.
L’ensemble est quand-même plutôt convaincant, intéressant, sympathique à regarder. Par contre, comme toujours, il faut impérativement regarder ce film en version originale, avec des Allemands parlant allemand et des Anglais, anglais, la VF étant – comme de coutume – pas à la hauteur et gâchant, dénaturant pas mal le jeu des acteurs.


image de Le Naufrage du Laconia
 Lu 1051 fois       


Big Mouth  
Première fois que je crée une fiche de film sur notre forum ^^, j’espère que j'ai pas merdé XD.

je suis vulgaire mais la série si prête en même temps ^^

Big mouth, c'est un un mix, entre les simpson, south park et Les Griffin... le tout sur une thème principale, la puberté ou du moins la découverte de la puberté par les jeunes ados.

Malgré ce mélange intéressant, bha la série reste en demi mole ( hihihi), trop de cliché, trop de déjà vue, je l'ai regarder jusqu'au bout car pour le moment il y à une saison de 10 épisodes de 30 minutes, donc entre deux films ça passe bien.

mais sérieusement j'ai pas eu de grosse barre, rien... esquissé des sourires, oui mais je suis peut trop vieux pour ces conneries comme dirait roger.

mais honnêtement justifié son humour, sur le sexe, sur deux trois épisode ok, mais après ça tourne vite en rond ...

voilà ... déçus

 Lu 1155 fois       


Une Mélodie de Noël  
Pour cette année, c'est mon premier film "made in Christmas" et à part Mariah CAREY qui ne fait vraiment que de la figuration, les autres comédiens sont excellents ! Et vive la Magie de Noël !
image de Une Mélodie de Noël
 Lu 1213 fois       







Mentions légales© 2000-2017 Liens cinéma   Google+

Monde Jurassique  Jurassic World
Monde Jurassique
télécharger Sex tape en streaming
Sex tape
télécharger La Reine des neiges en streaming
La Reine des neiges
Le Réveil de la Force Star Wars : The Force Awakens
Le Réveil de la Force
La Ligue des Justiciers  Justice League
La Ligue des Justiciers
Les Gardiens de la galaxie 2 Guardians of the Galaxy Vol. 2
Les Gardiens de la galaxie 2
Transformers : Le Dernier Chevalier Transformers: The Last Knight
Transformers : Le Dernier Chevalier
Hitman & Bodyguard The Hitman's Bodyguard
Hitman & Bodyguard
Kingsman : Le cercle d'or Kingsman : The Golden Circle
Kingsman : Le cercle d'or