Films Cinéma et TV sur notreCinemaQuébec
L'encyclopédie du cinéma

Mon cinémaAgenda des sorties au cinémaActualités des films et acteursVidéos et Bande annonces de filmsFilms classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
Créer mon compte / Me connecter   
Rechercher une série ou un téléfilm : Tous

Les nouveautés de la rentrée


Téléfilms

Jacqueline Sauvage : C'était lui ou moi (OCTOBRE TF1)
Le retour d'un rôle fort pour Muriel ROBIN après Marie Besnard, l empoisonneuse... (2006), celui de Jacqueline Sauvage. C'est l'histoire vraie de cette femme qui, en 2012, a tué son mari violent. Elle a été condamnée à 10 ans de prison. En 2016, elle obtient la grâce présidentielle suite au soutien de l'opinion public. Olivier MARCHAL, Armelle DEUTSCH et Alix POISSON complètent le casting de ce film d'Yves RÉNIER.

Et encore ...
- Insoupçonnable (2017) (Dès le 13/09 TF1): remake de la série britannique The Fall. Quand Chloé Fisher est appelée à Lyon pour traquer un tueur en série, elle devient vite obnubilée par l'affaire. Le jeu du chat et de la souris commence alors.
- Illettré (2018) (Le 18/09 FRANCE3): Léo, un trentenaire cache son illettrisme. Victime d'un accident dans son usine, il se voit immobilisé. Sa voisine, Nora, le soigne et après avoir découvert son handicap, fait tout pour l'aider à le combler.


Séries

Killing Eve (2018) (Dès le 13/09 sur CANAL+)
Après son départ de Grey s Anatomy (2005), Killing Eve signe le retour de Sandra OH à la télévision. Elle y interprète Eve, une analyste des services secrets britanniques lancée à la poursuite de Villanelle, une tueuse en série terrifiante jouée par Jodie COMER. Les deux femmes se traquent et cela va tourner à l'obsession, voire à la fascination pour chacune d'entre elles. Sandra Oh a été séduite par la psychologie et le côté obscur de la série qui selon elle ne tombe pas dans les clichés.

Et encore ...
- Les Impatientes (2018) (OCTOBRE FRANCE3) : série carcérale française, ses héroïnes que tout oppose partagent leur cellule et leurs angoisses.
- Hippocrate (FIN NOVEMBRE CANAL+): après le film, la série. A cause de mesures sanitaires, aucun médecin expérimenté ne peut aller travaillé à l'hôpital. Trois internes et un légiste vont devoir tout gérer. Le plus de la série, un cating quatre étoiles : Louise BOURGOIN, Karim LEKLOU ou encore Géraldine Nakache.



Mini-séries

Ad Vitam (AUTOMNE ARTE)
Arte propose de nouveau une série française d'anticipation après Transferts (2017), de six épisodes. Cette fois-ci, on se retrouve dans un monde où la mort n'existe plus. Pourtant sont retrouvés les corps sans vie de sept mineurs. Darius (Yvan ATTAL), 119 ans, est chargé de l'enquête, avec Christa (Garance MARILLIER), une jeune femme au fort caractère.

Et encore ...
- La vérité sur l'affaire Harry Quebert (NOVEMBRE TF1): Adaptation d'un roman policier éponyme de Joël Dicker. En 1975, Nola disparaît, mais l'affaire est classée sans suite. En 2008, l'écrivain Marcus Goldman, en panne d'inspiration, rejoint son ami Harry Quebert, qui se fait arrêter quand le squelette de Nola est retrouvé sur sa propriété.
- Papa ou maman (OCTOBRE M6): Adaptation du film du même nom. Florent PEYRE et Émilie CAEN se disputent la garde exclusive de leurs enfants. Comédie de six épisodes coécrits parles cénaristes du Prénom.


Les nouveautés de la rentrée
 Lu 2488 fois - Date 16/09/2018 
News de : jal7
     tweet  

Fiches mises à jour
  Forum TV 
Ces jours ci à la TV Voir +  Ajouter
TV  Les Misérables
Les Misérables

20h55 - Cherie 25
23/09

TV  La Colère du volcan
La Colère du volcan

20h55 - Hd1
23/09

TV  Lagardère
Lagardère

21h00 - C8
23/09

TV  L'Homme bicentenaire
L'Homme bicentenaire

22h25 - Rtl9
23/09

Enzo Ferrari - Le Film  
Qui ne connait pas la marque < FERRARI > c’est un nom qui a fait le tour de la terre . En Itale c’est sans aucun doute < LE MYTHE LE PLUS CELEBRE DU XXeme Siècle > .

Mais qui connait < L’ HISTOIRE D’ ENZO FERRARI > LE FONDATEUR .

Avec beaucoup de passion , le téléfilm fiction , réalisé en Italie en Hommage à < L’ HOMME QUI A CONSACRE TOUTE SA VIE à l’ automobile en tant que PILOTE puis CONSTRUCTEUR > , permet de découvrir ce que LA MAJORITE IGNORE .

Fort bien réalisé , il intégre TOUS LES EVENEMENTS LES PLUS MARQUANTS DE SA VIE , DEPUIS L’ ENFANCE :

< Le premier contact avec les courses de voitures à 10 ans , la disparition de son père de maladie , puis de son frère , blessé pendant LA GRANDE GUERRE , au tout début des années 20 il devient pilote , puis il rencontre sa future femme < LAURA GARELLO > qui va faire en sorte de contraindre < ENZO > à abandonner le pilotage .
Un évenement important intervient < Lors d’une de ses victoires , les parents de L’ AS FRANCESCO BARACCA abattu pendant LA GRANDE GUERRE , viennent lui remettre L’ INSIGNE QUI ORNAIT L’ AVION DE LEUR FILS < UN CHEVAL NOIR CABRE SUR FOND BLANC > < ENZO VA LE PRENDRE A SON TOUR POUR EMBLEME UN CHEVAL CABRE NOIR mais SUR FOND JAUNE ce jaune SYMBOLISANT LA COULEUR DE LA VILLE DE MODENE OU IL FONDE SA SOCIETE EN 1929 .
S’ occupant du service course de < LA MARQUE ALFA –ROMEO > qu’il va rejoindre , amenant avec lui L’ INGENIEUR REPUTE < VITTORIO JANO > qui va contribué à faire DES ALFA ROMEO , des voitures performantes et redoutables pour l’ époque et ce jusqu’à la 2eme GUERRE MONDIALE ou il cesse toute activité sportive >

En 1932 vient au monde ALFREDO < DINO > son fils qui ne va vivre que 24 ans , atteint très jeune d’une maladie rare et incurable . Malgrés tout < DINO > avec le handicap de sa maladie va tout de meme prouver SA VALEUR D’ INGENIEUR . < C’ EST LUI QUI VA CREE LE V6 Champion du monde à de multiple reprises . La première FERRARI à moteur central arrière commercialisée à la fin des années 60 sera équipée du meme moteur et portera < SON NOM : LA DINO 246 GT >

Effondré par la mort de son fils , il ne s’en remettra jamais totalement .

Il aura aussi une double vie avec < LINA LARDI > avec qui il aura un second fils longtemps caché < PIERO > qu’il reconnaitra après le décès de son epouse LAURA en 1978 . Il est aujourd’hui < VICE – PRESIDENT DE FERRARI >

Ce film qui dure 3h30 en utilise plus des 2/3 pour évoquer cette période

L’après guerre , consiste principalement à évoquer LA PREMIERE VRAIE FERRARI de compétition qui apparait en 1947 , la maladie et le décès de < DINO > en 1956 , L’ Accident des < MILLE MILLE > de 1957 , GRANDE EPREUVE ROUTIERE A TRAVERS L’ ITALIE LONGUE de 1600 km , qui tue < ALFONSO de PORTAGO et son copilote EDMUND NELSON > ainsi que 9 spectateurs dont 5 enfants . Cet accident met en accusation FERRARI et met un terme définitif à l’épreuve .

En 1963 période importante < DES POURPARLERS SONT ENGAGES AVEC LE CONSTRUCTEUR AMERICAIN FORD > FERRARI cherche un allié lui apportant des finances pour pouvoir continuer son activité sportive . < MAIS COMPRENANT , QUE FORD VEUT SURTOUT UTILISER SON PRESTIGE POUR PRENDRE L’ ENTIER CONTROLE DE SON USINE , IL REJETE L’ OFFRE INACCEPTABLE DE FORD QUI VA EN PRENDRE OMBRAGE ET DECLARER LA GUERRE A FERRARI SUR LA PISTE EN CONCEVANT DES MACHINES DANS CE BUT > < CE SERA LE PLUS GRAND DUEL DU XXeme SIECLE QUI VA PASSIONNER LES FOULES DONNANT L’ IMPRESSION D’ UN DAVID CONTRE GOLIATH >

En quatre années Les performances et les moyens employés seront tellement surdimentionnés que les réglements furent modifiès pour arreter cette course à la performance . < CETTE PERIODE DE 4 ANNEES ( 1964 à 1967 ) CORRESPOND AU PLUS PALPITANTS AFFRONTEMENTS DES COURSES D’ ENDURANCE AU XXeme siècle >

Autre fait notable et réel < L’ INGENIEUR VITTORIO JANO > fidèle à FERRARI une grande partie de sa vie va mettre fin à ses jours lorsqu’il se sait atteint d’un cancer en 1965.

Toutes les années de compétitions ne sont pas évoqués , seul , < L’ HOMME ENZO > est concerné .

Dernier sujet d’importance : avant guerre le telefim a mit en scene < UN CERTAIN TAZIO NUVOLARI > pilote acrobate célèbre DONT LE NOM EST DANS LES MEMOIRES
A la fin des années 70 , < UN CERTAIN GILLES VILLENEUVE > pilote canadien BOUILLANT < QU’ ENZO FERRARI COMPARE A NUVOLARI va ENSOLEILLE LE MONDE DES COURSES MODERNES AVEC UN TALENT ET UN CULOT MONSTRE QUE PERSONNE N’ A EGALE DEPUIS >

Tous ces évocations de la vie < D’ENZO FERRARI > sont insérées dans une fiction le mettant au prise à < UN INTERVIEWEUR ( ED STOPPARD ) > qui amène progressivement < ENZO > à évoquer son éxistence

L’ensemble est très cohérent et meme si parfois les évènements sont un peu imaginés car on ne peut tout connaitre parfaitement de la vie d’ un homme , < C’ EST LA VIE D’ ENZO FERRARI DONT IL EST QUESTION AVEC SES JOIES MAIS AUSSI SES MALHEURS ET SES PEINES >

Je considère que c’est un succès , < SERGIO CASTELLITO > s’intègre parfaitement dans CE PERSONNAGE , parti de rien ET ELEVE AU RANG DE MITHE .

Réalisé en ITALIE , par un réalisateur ITALIEN avec en premier role UN ITALIEN représentant LE PLUS GRAND MITHE MODERNE D’ ITALIE , adulé PAR TOUT UN PEUPLE car FERRARI en ITALIE C’ EST UNE RELIGION . LE RESULTAT NE POUVAIT ETRE QU’ A LA HAUTEUR DE L’ HOMME

< …..ENZO…….FERRARI…… >


4 étoiles ,difficile d'en mettre 5 ,
LA CINQUIEME SE TROUVE AU FOND DE MON COEUR
image de Enzo Ferrari - Le Film
 Lu 196 fois       


Firefly  
Une série pseudo futuriste plaisante même si les effets spéciaux sont plus que basiques.
Nathan Fillion est plutôt à l'aise dans ce rôle et les personnages autour de lui sont nécessaires pour donner du corps à cette série.
Plaisant mais pas mirobolant.
image de Firefly
 Lu 410 fois       


Les Langoliers  
Une des plus réussies adaptations d’une des meilleurs – longues – nouvelles de Stephen King. Cette nouvelle est en effet probablement une des plus réussies, porteuse d’une atmosphère à la fois angoissante et déroutante mais aussi d’une bonne ambiance de groupe, où même dans leurs antagonismes, les personnages restent sympathiques. Le film a bien suivi et retranscrit très bien cette atmosphère. Une mise en scène assez typique de ces adaptations, justement, typique des années 90 mais qui a ici très bien vieilli, un scénario qui colle de très près et au déroulement de l’histoire et à la psychologie des personnages, très bien interprétés par les connus (David Morse, Dean Stockwell), comme les moins connus (Kimber Riddle et surtout la petite Kate Maberly). La fameuse scène des Langoliers peut sembler kitsch, mais c’est un kitsch assez présent dans les adaptations de Stephen King des années 80-90 et il est paradoxalement très crédible dans le contexte.
On ne se lasse pas plus de voir ce téléfilm que de lire la nouvelle. Les deux marchent bien ensemble et il est assez rare de voir une telle symbiose entre les deux.
image de Les Langoliers
 Lu 595 fois       


Jack Ryan  
Quelle bonne idée d'adapter les aventures de Jack Ryan, que j'ai découvert dans À la poursuite d Octobre rouge (1990) et qui a été interprété successivement par Alec BALDWIN, Harrison FORD, Ben AFFLECK, Chris PINE..

C'est donc enthousiaste que j'ai regardé le premier épisode de cette adaptation en série sur amazon.

L'acteur est bien choisi, et correspond bien au bureaucrate talentueux qui se retrouve emmené sur le terrain.

Hélas le scénario manque d'originalité : encore une histoire de CIA au moyen orient avec des terroristes islamistes avec bien sûr un chef qu'il faut arrêter absolument. Il y avait moyen de faire plus original, comme cela avait été le cas avec les versions films.

De plus, le film est assez violent et gore, pas le genre que l'on a envie de regarder pour se détendre.

Je n'en regarderai pas plus. Peut-être dans une autre saison, l'histoire sera meilleure..
image de Jack Ryan
 Lu 652 fois       


Imposture(s)  
L'interwiew de l'intéressé depuis sa prison
et l'analyse (Sic! humour )
des psy (psychiatres)
et des psy (psychologues) font de ce documentaire
un cas d'école psy !
« Le verbe ‘escroquer’ n’est pas le bon, elles (les victimes) ont été ‘dupées’. Des personnes bien ne se font pas avoir comme ça… »







à ne pas rater malgré sa longueur ...

image de Imposture(s)
 Lu 1074 fois       


The Babysitter  
Encore un film sur une jeune fille au pair, babysitter maléfique, thème classique, qui a bien servi, mais reste aussi inoxydable qu’une histoire d’amour.
La fin des années 1970, tout début des années 80 furent marqués par une production assez bavarde de films d’angoisse psychologique, de petits mystères à la Mary Higgins Clark, agrémentés d’histoires – plus ou moins – d’amour à la Danielle Steel, pour la télévision et un public essentiellement féminin. Ces films n’étaient pas nécessairement des chefs-d’œuvre, les budgets étaient réduits, mais en fin de compte, sans être de grands moments de cinéma, ils étaient d’une mise en scène et d’un jeu plus que corrects et dégageaient une ambiance, une atmosphère, un certain charme qui, même suranné, a en fin de compte bien vieilli et opère toujours. Celui-ci laisse une impression un peu maison-de-poupée, avec une atmosphère très « Nouvelle Angleterre », est accompagné par une musique très typée que d’aucuns jugeront agaçante, mais qui colle en fait assez bien, est plutôt dans une bonne moyenne de jeu par deux acteur qui furent alors bien plus connus en ces temps, Patty Duke et William Schattner (Captain Kirk). Mais surtout, le centre et le joyaux du film reste la belle, mince, et ici vénéneuse Stephanie Zimbalist, qui n’avait pas encore rencontré Pierce (Brosnan) dans la fameuse série qui allait ensuite la rendre célèbre. Stephanie Zimbalist qui joue ici ce personnage de jeune fille en apparence inoffensive, seule au monde, à laquelle la vie n’a pas fait de cadeaux et qui, pour ne plus jamais être abandonnée, est prête à tout, y compris, et surtout au pire. Et dont la fragile et émouvante plastique, couplée à des yeux de biche devant les phares d’une voiture donnent envie de la consoler, puis de la croquer, ce que ne va pas manquer de faire un naïf père de famille au caractère bien peu trempé, qui va voir ses dents tomber ensuite...
Ce film fait son âge, mais dans l’ensemble se regarde encore et toujours avec un certain plaisir et une certaine nostalgie, notamment pour la mode féminine de l’époque qui reste d’une élégance intemporelle.
image de The Babysitter
 Lu 1303 fois       


Sur écoute  
J'ai dévoré les 5 saisons, dès la première on plonge dans un univers cru, qui ne fait pas dans la surenchère mais qui montre au quotidien, ce qui se passe dans Baltimore ouest, ville au cœur de cette série. Cette série montée comme un documentaire fiction, est intelligemment construite. Les personnages ont tous leur importance, et chacun développe son histoire au fur et à mesure des épisodes. Efficace même si sur la saison 5 on peut en attendre un peu plus, les derniers épisodes, rattrape la faiblesse de certains. C'est puissant, le fait de voir toutes les saisons rapidement, développe une certaine accoutumance comme certaine histoire de drogue, puis une fois arrivé au bout, c'est le manque, place au vide, ce qui prouve le tour de force que les auteurs ont réussi à faire. Mention spécial à l'acteur qui joue "Bubbles", Andre Royo, bien que tous soient bons. A voir sans plus attendre.
image de Sur écoute
 Lu 1331 fois       


L'Enigme blanche  
Peter Kassovitz met en scène une intrigue qui peut sembler très ennuyeuse au départ mais il procède par petites touches pour distiller progressivement l'atmosphère suspicieuse des différents personnages qui composent ce huis-clos.

Quatre hommes et une femme se retrouvent un week-end dans un chalet à Méribel qui appartient à Henri (Jean ROCHEFORT), le mari d'Apolline (Bulle Ogier). Maxence incarné par Claude Rich est aussi présent, en tant que l'associé de Henri et le frère d'Apolline. S'y trouvent également deux amis qui viennent compléter le quatuor, Paul (Bruno Cremer), haut fonctionnaire dans la police, et enfin, Jean (François Marthouret), musicien et amant d'Apolline. Ce dernier va se retrouver au centre de l'intrigue en disparaissant mystérieusement jusqu'à la découverte de son corps.

À partir de cet instant, l'affaire commence à prendre tournure et le suspense monte crescendo mais l'ensemble reste mou malgré la présence d'acteurs talentueux, notamment Jean ROCHEFORT dans un rôle de composition où il excelle. Tout se passe comme le despote Henri l'avait prévu jusqu'au moment où les évènements prennent une tournure imprévue. Le meurtre vient compromettre ses desseins et le voici érigé par les autres en coupable. Mais est-ce vraiment lui ?

Tout le raffinement de Kassovitz le laisse à penser et jusqu'à la fin, les faits tendraient à démontrer que... Cependant, "patience et longueur de temps font plus que force et que rage" dit le proverbe. La fin est surprenante et il faut tout le talent de Kassovitz qui dresse un portrait sans équivoque des différents protagonistes. Ce téléfilm n'est pas exceptionnel par manque de rythme mais il n'en constitue pas moins un intéressant thriller "à l'énigme blanche".
image de L'Enigme blanche
 Lu 1509 fois       


Pornocratie: Les nouvelles multinationales du sexe  
OVIDIE, ex-vedette du cinéma pornographique,
analyse les dessous du marché mondial du X
toujours aussi florissant mais qui n’échappe pas
à une crise économique de grande ampleur due à internet et les "tubes". Malgré des pages vues par milliard chaque jour,
le X est "à bout de souffle"
À bout de souffle (1959) (rire !).
Les sociétés de productions, qui mettent en exergue les souffrances d'un univers dont les "dessous" (humour !) sont méconnus,
ne cessent de mettre la clé sous la porte.

Très bon documentaire à voir, filmé en Europe et aux States.

image de Pornocratie: Les nouvelles multinationales du sexe
 Lu 1593 fois       







Mentions légales© 2000-2018 Liens cinéma   Google+

télécharger Monde Jurassique  en streaming
Monde Jurassique
télécharger La Reine des neiges en streaming
La Reine des neiges
télécharger La Ligue des Justiciers  en streaming
La Ligue des Justiciers
télécharger Le Jeu de Molly en streaming
Le Jeu de Molly
Transformers : Le Dernier Chevalier Transformers: The Last Knight
Transformers : Le Dernier Chevalier
Ant-Man et la Guêpe Ant-Man and the Wasp
Ant-Man et la Guêpe
Mégalodon The Meg
Mégalodon